jeudi 31 octobre 2013

Autan

Dans la lumière une signature
Dans la voix une bourrasque
Quelque chose à crier

lundi 28 octobre 2013

Réflexion d’orient



Par sa voix le chant de l’anche se tend
S’abandonne
Roule se déroule
Tangue se balance.
Elle frissonne à fleur de peau
Si blanche entre ses lèvres si rouges
 Et nos yeux s’envolent
Brillants des mille feux de sa grâce
Pour  les douces nuits de Schérazade.

Au matin.
Confidence effleurant le sable d’un pas lent.
Les mystères de l’orient dans un refrain
Et nos vies débordantes de saisons immortelles. 

jeudi 24 octobre 2013

lundi 21 octobre 2013

Une plage que le vent pousse.

Devant moi une plage que le vent pousse vers l’eau.
Des voix et  des corps de mars chahutés par les bourrasques.  Un horizon que la menace de pluie ferme.
Et la mer s’appesantit des noirceurs célestes. 
Espoir d’une clarté nouvelle  contrarié.


vendredi 18 octobre 2013

Immondes

http://sboisse.free.fr/planete/pol_eau.php

-Tu te rappelles la petite rivière de notre  enfance où nous allions pêcher  nos souvenirs d’adultes vieillissants ? Elle sifflotait son insouciance entre des galets arrondis à la douceur de l’été.

lundi 14 octobre 2013

Adèle

« le bleu est une couleur chaude » 
(Julie Maroch)
 Inspiré du film « La vie d’Adèle » (Kechiche) lui-même inspiré de la BD : « le bleu est une couleur chaude » 


Adèle.
C’est un joli nom pour débuter dans la vie.
Avec ta belle frimousse blonde.
Et puis Adèle candide Adèle, la vie te tombe dessus très vite.
En grandes giclées brûlantes -Pas étonnant quand on habite dans un film.

vendredi 11 octobre 2013

Le temps des vers



Temps des vers
par devers  soi
Vers glanant
Des si et des hélas!
Vers en faux airs
De peur que la langue
ne m'échappe
Que le mot ne me happe

Vers à bulle
Pitre bull
Rape dérape
Be bope, varape

Vers des croches
coche et décoche
Ses upper-rimes
de ring en ring

Vers cash flow
encaisse décaisse
Achète ses mots
Syncope à gogo

Vers de gris
vers aigris
Des cheveux gris


Vers de chair

Vers la fin



Fukushima mon amour.

la controverse du gâteau atomique

Mon enfant, la lune est belle ce soir.
Et la mer nonchalante glisse sa lèvre sur une plage apaisée.

Le silence, mon enfant.

mercredi 9 octobre 2013

lundi 7 octobre 2013

Inspiré, soufflé!





Ma page blanche restera blanche !
Là-haut,
mon voisin soulage ma cervelle
des douleurs d’un enfantement.
S’acharne du bout de sa chignole
opiniâtrement fornicatrice.
Et las du grand fracas qui secoue mon crâne,
j’accoucherai d’une carie
comme résidu d’une écriture
malmenée par une mèche bricoleuse.

mercredi 2 octobre 2013

mardi 1 octobre 2013

Des yeux dans le bouillon.



-On est ce qu’on mange.
Cher monsieur, traduisons.
-Je mange donc je suis.
Comprenez :
-Dis ce que tu manges, je dirai qui tu es.